Langue

Ce mardi, dans les principales viles du territoire espagnol, tout comme dans les quatre capitales sud-catalanes auxquelles s’est ajoutée la ville de Tortosa, se sont déroulées les premières grandes manifestations syndicales contre les réformes du Gouvernement Zapatero. Concrètement, à Girona, le projet de retraite à 67 ans a rassemblé contre lui 800 personnes, rassemblées sous le slogan « Défendons les retraites, par le travail jusqu’à 67 ans ». Cette mobilisation publique, à l’appel de syndicats Union Général de Travailleurs (UGT) et Commissions Ouvrières (CCOO), a été l’occasion, pour les responsables syndicaux, d’une allusion aux mots de Nicolas Sarkozy, tournés à l’envers, « travailler plus pour prendre moins », lancés à la presse en début de soirée. A l’issue de cette marche, dans laquelle plusieurs groupements professionnels, notamment liés au BTP et à la Santé, portaient des banderoles sectorielles, l’Intersyndicale Alternative de Catalogne (IAC) a formulé une proposition concrète en défendant l’idée d’un abaissement de l’âge de retraite à 6à ans, pour garantir « du travail pour tous ». Au vu de la présence de 10.000 personnes à Barcelone tout comme à Madrid lors de ces manifestations « anti-67 », tout porte à croire à l’apparition d’un mouvement embryonnaire, qui devrait tendre à se développer.

Partager