Langue

La région de Girona est la deuxième province du territoire espagnol en matière d’avortement, seulement dépassée par la province de Barcelone, d’après les derniers chiffres de l’Institut National de Statistique (INE) espagnol. Les dernières tendances, qui portent que l’année 2008, font légèrement évoluer la position de Girona, qui occupait en 2005 et 2007 la première place de de toute péninsule ibérique. En termes concrets, 2648 interruptions volontaires de grossesse se sont produites en 2008, soit 14,63 femmes sur 1000 en âge de fertilité, c’est à dire dont l’âge est compris entre 15 et 49 ans. Dans la province de Barcelone, 14,81 cas pour 1000 ont été enregistrés, tandis qu’à titre comparatif, la province andalouse de Séville, présentait un niveau de 9,57 femmes pour 1000. L’INE confirme la sociologie singulière de la région de Girona, où l’on compte la plus grande proportion de mariages civils du territoire espagnol, illustrée par la part de 71,74% des mariages conclus en 2008. Cette tendance est récente, car les unions civiles ont gagné les faveurs de la population depuis 1991, en évoluant de 26,17% à 71,74%. Par ailleurs les nouvelles mères de Girona sont parmi les plus jeunes de l’ensemble de l’Espagne, avec une moyenne de 29,97 ans.

Partager