Langue

La nouvelle collection de caganers lancée à l’occasion des fêtes de Noël 2012, présentée le 7 novembre, montre un renouvellement de tradition non dénué de stratégies commerciales. Parmi ces santons en situation de défécation, propres à la crèche catalane, figurent désormais l’entraîneur du Football Club Barcelone, Tito Vilanova, le héros de la série asiatique Dragon Ball, Son Goku, ou encore le chanteur américain Bruce Springsteen. Chez les politiques, les personnalités bénéficiant de cette consécration sont les candidats aux élections catalanes du 25 novembre et le Président français, François Hollande. Pour sa part, le Président américain Barack Obama, qui s’apprête à entamer un nouveau mandat, a reçu son caganer dès 2008. Cette nouvelle collection, conçue et commercialisée par la famille Alós-Pla, dont l’entreprise est installée à Torroella de Montgrí, au Sud de Girona, inclut un total de 40 nouveaux personnages. Elle présente aussi un citoyen catalan au « look » indépendantiste, un Playmobil, le chanteur barcelonais Joan Manuel Serrat ou encore le maire de cette dernière ville, Xavier Trias.

Le caganer, fruit de l’art baroque invitant aux excès de réalisme

Cyclistes, footballeurs, basketteurs, chanteurs et personnages célèbres en Catalogne et dans le monde font partie d’un catalogue étoffé depuis 1992. Auparavant, le personnage sympathique du caganer, apparu à la fin du XVII siècle, était souvent représenté fumant la pipe, en chemise blanche, sans identification particulière. L’origine de cette tradition évolutive, présente en Catalogne et dans l’ensemble de la région de Valence, est située autour de la période baroque, propice à un réalisme artistique exacerbé dans les motifs religieux.

Partager

Icona de pantalla completa