Langue

La marge de manoeuvre du bureau de la chaîne de télévision publique France 3 dans les Pyrénées-Orientales, « France 3 Pays Catalan », avait été réduite en 2008. En matière éditoriale, les équipes de journalistes en place avaient alors alerté de la possibilité de « contenus sacrifiés« , dans un contexte de redéploiement de moyens choisi par la direction parisienne. Après plusieurs années de craintes supplémentaires, le bureau perpignanais de la chaîne lance « Non à la fermeture de France 3 édition Pays Catalan ». Dans un communiqué en date du 6 septembre 2012, les salariés de la station locale s’insurgent contre une prérogative du « pôle Sud-Ouest » de France 3. Cette division régionale, qui souhaite réaliser une économie de 700.000 euros, prévoit la fermeture de l’intégralité des stations locales, dont celle du Pays Catalan, deux semaines lors de la période des fêtes de la Toussaint et une semaine à Noël.

Politique d’économies contre succès d’audience

Selon le directeur de ce pôle, Gérard Vallès, « Tous les compteurs sont dans le rouge » et des réductions de régime sont nécessaires, sur un territoire comportant pas moins de 800 collaborateurs. Pour les salariés perpignanais, « Supprimer cette édition locale est une grave erreur stratégique » car son audience « est en augmentation ». Afirmant qu’un téléspectateur sur quatre regarde le journal du Pays Catalan à 19h15, « l’un des meilleurs résultats de France 3 sur la journée », les équipes tiennent à démontrer une capacité de résistance de leurs contenus malgré un « contexte de forte concurrence depuis la multiplication des chaînes sur la TNT ». De leur avis, la disparition de cette séquence durant quinze jours « nuirait considérablement à son développement » et remettrait en cause les « efforts quotidiens » déployés.

Partager