Langue
La Clau
Fondation des « Gilets jaunes du Pays Catalan » le 13 janvier à Cabestany
Langue

Après huit semaines d’expérience, le mouvement des « Gilets jaunes », originellement promu sur Facebook, se structure comme les corps constitués habituels. Dans les Pyrénées-Orientales, il a reçu l’onction et les encouragements de l’idéologue de la fronde, Priscillia Ludovsky, samedi 22 décembre. La trentenaire dont nous évoquions l’existence le 2 novembre pour la première fois, était au péage du Boulou, sur l’autoroute A9, lieu d’une nouvelle mobilisation. Les Gilets jaunes, sous la houlette de leur référent territorial Thomas Miralles, convoquent un Congrès fondateur le dimanche 13 janvier 2019 à 13h30 au centre culturel de Cabestany. Le mouvement « appliquera les valeurs du Référendum d’Initiative Citoyenne au sein de sa structure associative », nous précise une source appartenant au mouvement.

Le « Rond-point des Gilets jaunes » n’est pas une fake news

Singulièrement, le conseil municipal de Cabestany, à majorité communiste, a choisi de baptiser un rond-point de la ville du nom des Gilets jaunes, le 13 décembre. Ce choix aux allures de fake news illustre une capitalisation politique inédite, d’autant qu’il émane de la banlieue chic de Perpignan. Preuve de son caractère insolite, il a été l’occasion d’une très large médiatisation dans la presse parisienne.

Partager

Icona de pantalla completa