Langue

Les informations mondiales relatives au virus Ebola ont provoqué une vive inquiétude, dans la soirée de vendredi 17 octobre en Catalogne du Sud. Le Centre de Coordination Aéroportuaire de l’aéroport de Girona a informé les forces de police en poste permanent de l’arrivée d’un vol abritant un passager atteint de fortes fièvres et sujet à des convulsions. Dans la stupeur de nombreux témoins, les Mossos d’Esquadra, la Guardia Civil et la police espagnole ont mobilisé leurs agents. A sa descente d’avion, une zone de sécurité a été aménagée autour de l’intéressé, qui a été immédiatement transféré par ambulance au centre hospitalier Josep Trueta de Girona. Il ne présentait aucun signe de contagion d’Ebola. L’identité de cette personne est inconnue, tout comme sa provenance. Dans l’actualité, l’aéroport de Girona ne dispose d’aucune liaison avec le Nigéria, le Libéria, la Sierra Leone, le Congo, le Sénégal et la Guinée, principaux pays concernés par la maladie.

Un système de traitement exclusif

Au delà de la psychose, cette situation a été l’occasion de révéler que l’hôpital Trueta, principal établissement hospitalier public de la province de Girona, dispose d’un protocole de prise en charge de personnes atteintes d’Ebola. En cas de besoin, les patients seraient placés en isolement puis transférés vers l’Hôpital Clinique de Barcelone, le seul en capacité à traiter la maladie en Espagne.

Partager

Icona de pantalla completa