Langue
Espagne: la ministre de la santé pourrait avoir profité de l’argent sale de son mari
Langue

Selon l’ordonnance de renvoi du juge d’instruction Pablo Ruz dans l’affaire Gürtel publiée ce mercredi 26 novembre, la ministre de la santé Ana Mato « pourrait avoir profité » ou « avoir été bénéficiaire » des délits de son ex-mari Jesús Sepúlveda. Concrètement , le juge Ruz signale qu’elle aurait profité aux côtés de son mari de 31500 euros de voyages et de 5100 euros de cadeaux divers comme 2700 euros en fêtes d’anniversaire pour ses enfants. Sous la pression médiatique, elle a finalement démissionné, tout en clamant son innocence.
L’affaire Gürtel est une méga affaire de corruption politique impliquant le Partido Popular au pouvoir à Madrid et dont les sommes détournées sont estimées à plus de 43 millions d’euros. Elle implique de nombreuses entreprises ayant versé des commissions occultes en échange de favoritisme sur les marchés publics. Une des branches de l’affaire a impliqué l’ancien trésorier du Partido Popular Luis Barcenas, actuellement incarcéré, qui aurait tenu une double comptabilité. Le juge Ruz a renvoyé 43 personnes sur le banc des accusés pour concussion, subornation, détournement d’argent public, fraude à l’administration publique, faux et usage de faux, délits contre le trésor public, blanchiment de capital, escroquerie et abus de confiance.