Langue

Le rituel du pare-choc contre pare-choc est revenu en force, hier, avec 20 km de bouchons sur la quasi-totalité du trajet Perpignan/Le Perthus par l’autoroute A9, tandis que la Départementale 900, parallèle, subissait un sort semblable. L’absence de soleil a réveillé la furie consumériste de milliers de vacanciers, au bénéfice du centre-ville de Perpignan, des grandes surfaces du Roussillon, des commerces du Pas de la Casa, du Perthus et la Jonquera. Au pire de la matinée, les bouchons autoroutiers se sont produits dès le Sud de Perpignan, avant le retour à la normale en milieu d’après-midi. Même la région du Vallespir, entre Le Boulou et Saint-Jean-Pla-de-Corts, a touchée par une importante rétention. Cette situation devrait être résorbée en partie par la déviation du Boulou ouverte en 2010 et par la mise à 2X3 voies de l’autoroute A9 en 2012. Dans l’immédiat, sur ce même secteur, demain, samedi, la situation sera rouge de 8h à 16h en raison de la transition des vacances de fin de semaine. Les bouchons étaient de nature bien différente, ce matin, au Sud, où une opération escargot menée par le syndicat paysan Unió de Pagesos, énervés contre le prix des carburants, a notamment bloqué la route Figueres/Roses. Demain, les agriculteurs sud-Catalans bloqueront Barcelone.

Partager

Icona de pantalla completa