Langue

L’humoriste Dieudonné, dont la présence au Palais des expositions de Perpignan, était programmée pour le 31 mai, devra renoncer à la date catalane de sa tournée intitulée « Foxtrot ». En effet, la mairie de Perpignan prépare à la hâte un arrêté municipal stipulant l’interdiction de cette prestation, en raison d’éventuels troubles à l’ordre public. Le premier magistrat, Jean-Marc Pujol (UMP), affirmait ce 1er mai ne pas « accepter qu’à Perpignan on tienne des propos racistes ou antisémites » avant d’annoncer la démarche légale, rendue nécessaire après la validation de la réservation de la salle, selon les normes habituelles, auprès de ses services. Il a ainsi demandé à la « direction du Palais des expositions d’annuler » la programmation du spectacle prévu, dans lequel Dieudonné évoque le rêve américain et le monde contemporain. Actuellement donné au Théâtre de la main d’or, à Paris, « Foxtrot » contient en réalité de multiples allusions au peuple juif, dans un style border line surveillé par la critique.

Condamnation en 2012 pour humour sur le génocide juif

En octobre 2012, Dieudonné M’Bala M’Bala a écopé d’une amende de 20.000 euros pour injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale. Le tribunal correctionnel de Paris a infligé cette condamnation à l’humoriste, qui avait diffusé sur Internet deux pastiches de chansons, dont « Chaud cacao », de la Belge Annie Cordy, transformé en « Shoah nanas », dans une référence au génocide du peuple juif lors de la Seconde Guerre mondiale. La représentante du parquet a évoqué des « abus de la liberté d’expression » de la part de l’artiste, dont la troisième fille, née en 2008, a pour parrain Jean-Marie Le Pen.