Langue

Une série d’escroqueries organisée par deux Perpignanais a pris fin la semaine dernière en région parisienne. Les arnaqueurs, qui ont abusé de la crédulité de trois personnes âgées de 80 à 90 ans, leur ont soutiré 4000 euros en liquide, selon un stratagème huilé. Selon une information rapportée mardi par le quotidien Le Parisien, il s’agit de « deux frères gitans » de 24 et 29 ans, qui ont agi le 17 août sur des parkings de supermarchés des villes du Bois-d’Arcy, Maurepas et Versailles. Les victimes étaient suivies par l’un des deux escrocs à bord d’une voiture de location, qui les incitait à s’arrêter et les accusait d’avoir arraché son rétroviseur. S’en suivait un coup de téléphone portable à un pseudo assureur, qui était en réalité son comparse de famille, conseillant au sénior un arrangement en liquide. Ce théâtre, prolongé par une invitation à retirer de l’argent dans un distributeur, a été déjoué par la police, après que la première victime lui a communiqué l’immatriculation du véhicule. Cette affaire, qui débouche sur une incarcération provisoire de la fratrie avant son procès, le 10 septembre, en rappelle une autre. En septembre 2008, deux Perpignanais ont été arrêtés à Figueres pour arnaque à la montre en toc, après avoir utilisé un mode opératoire mensonger, répandu en Roussillon.

Partager