Langue

Un adolescent de 15 ans, Baptiste Hincelin, est décédé mercredi soir à l’Hôpital Saint-Jean de Perpignan, des suites d’une méningite à méningocoque, diagnostiquée dans le week-end comme une grippe bénigne. Élève de troisième au collège Pierre Moreto de la ville de Thuir, le jeune homme se trouvait dans le coma depuis lundi soir, et n’avait pas rejoint ses camarades de classe depuis la fin des vacances de Noël. La disparition subite du jeune garçon, footballeur, reconnu comme sympathique et discret, a plongé dans un émoi profond l’ensemble de son collège, composé de 1000 élèves, qui a observé une douzaine de minutes de silence, nécessaires à un douloureux recueillement, ce jeudi en milieu de journée. L’établissement avait par ailleurs mis en place, dès ce jeudi matin, une cellule de soutien psychologique, ouverte aux élèves de la classe de la victime, qui résidait dans la commune de Tresserre. Les proches du jeune Baptiste ont bénéficié d’un traitement préventif, tandis que le principal du collège, François Ségurel, communiquait le deuil de l’ensemble des personnels enseignants de son établissement et décrivait le dispositif choisi pour les obsèques. En effet, les élèves souhaitant participer à la cérémonie, ce samedi en l’église de Tresserre, seront « libérés de cours », et « écrire un mot », qu’ils déposeront auprès de la direction du collège. Ce cas de méningite foudroyante survenue en Pays Catalan est le second identifié en moins de deux mois. Fin octobre 2010, un jeune habitant de Saint-Estève, pagé de 18 ans, a succombé à la même maladie, dite également « méningite C », contre laquelle existe un vaccin, non obligatoire mais remboursé par la sécurité sociale. En décembre 2008, un cas de méningite avait été repéré sur un enfant de l’école primaire Anatole France de Perpignan, sauvé grâce à un traitement traitement antibiotique appliqué immédiatement.

Partager