Langue

La fourmilière commerciale du Perthus avait fait l’objet d’un contrôle de grande échelle, quelques jours avant Noël 2010, avec pour conséquence la saisie de 32.000 articles de contrefaçon, dont 3000 fausses paires de basket de marque Nike. Cette opération avait débouché sur l’arrestation de 25 individus directement liés à la revente de faux bijoux, fausses montres et lunettes inspirées de grandes marques, par l’intermédiaire de 18 boutiques. Ce mardi, la police catalane a lancé une nouvelle offensive dans le même secteur, où la clientèle, française à près de 99%, afflue sans discontinuer, notamment en période estivale. Accompagnés de fourgons et de caisses de transport, une quarantaine de Mossos d’Esquadra, accompagnés de 19 experts en identification de grandes, ont perquisitionné toute la journée plusieurs établissements et ont saisi 27.136 articles. Ces objets ont été identifiés et emportés par les services de police lors de cette opération, la plus importante du genre depuis plusieurs années, selon les témoignages des professionnels légaux.

L’association de Commerçants du Perthus a profité de cette occasion pour exprimer sa crainte, selon laquelle les vendeurs peu scrupuleux « viendront à bout des gens honnêtes, qui vendons des produits authentiques ». Un commerçant légal et respecté déclarait « Dans mon magasin, je vends des tee-shirts de marque, à 60 ou 70 euros, alors que eux les vendent à 20 euros. Ils finiront par détruire notre activité ». Cette action vigoureuse contre la vente illégale a eu pour effet immédiat la fermeture de l’un des commerces contrôlés, tandis que l’ambiance générale, chez les commerçants réguliers, reposait sur l’espoir de maintenir une image de qualité.

Partager

Icona de pantalla completa