Langue

Le virus du chikungunya, détecté le 6 juin par la préfecture des Pyrénées-Orientales sur une habitante de Banyuls-sur-mer, est également signalé à Lloret de Mar. Le 13 juin, l’Agence de la Santé Publique de Catalogne a identifié le virus sur une femme de 57 ans dans la célèbre commune de la Costa Brava. Deux autres cas signalés à Vilassar de mar, sur la côte barcelonaise, concernent deux femmes âgées de 27 ans. Ces trois personnes ont voyagé récemment dans les Caraïbes, où ce virus est endémique. A l’identique des précautions prises dans les Pyrénées-Orientales, elles ont été placées sous traitement.

Surveillance accrue dans les Pyrénées-Orientales

De 2010 à 2013, la maladie propagée par le moustique tigre a concerné 8 personnes en Catalogne du Sud. Mais sa progression est alarmante, car le nombre de détections a doublé depuis le 15 mai en, République dominicaine, en Martinique, en Guadeloupe, en Haiti, à Saint-Martin et à Saint-Barthélémy. Depuis un mois, 47 cas de chikungunya ont été répertoriés en France, un nombre sans précédent. Le Pays Catalan fait partie des territoires placés sous surveillance renforcée, car le Languedoc-Roussillon fait partie d’un groupe de 6 régions du Sud de la France sujettes à des dispositifs, confiés aux Agences Régionales de la Santé.

Partager

Icona de pantalla completa