Langue
La Clau
Démocratie surréaliste à la Communauté de Communes Albères-Côte Vermeille
Langue

L’assemblée de la Communauté de Communes Albères-Côte Vermeille (CCACV) de vendredi 29 mai à Laroque-des-Albères a connu des tensions. Elle a abordé le recrutement de la femme du Bordelais François Parsi, nouveau Directeur général des services de la CCACV transféré de la mairie d’Argelès-sur-mer. L’épouse a pris ses fonctions le 1er mai, comme son époux, pour assurer la «coordination du développement numérique» en tant que cadre A à la médiathèque de la communauté, située à Argelès. Cette troublante coïncidence de date et d’employeur a été soulevée par le conseiller communautaire Lionel Nadal, membre de l’Union des Démocrates et Indépendants et maire-adjoint de Port-Vendres. Celui-ci a ironisé sur un «regroupement familial» et suscité la réponse du député-maire et président de la CCACV, le socialiste Pierre Aylagas, qui a défendu une « opportunité à saisir » après avoir vaguement décrit la fiche de poste. Le premier a alors reproché le «choix du roi» et défendu les «procédures» légales tout en questionnant l’existence d’une «commission» chargée de choisir les «personnes les plus compétentes». Le second n’a pas hésité à répondre que la commission n’existe «pas forcément», avant de lâcher « je peux embaucher, en tant que président, qui je veux». L’arrangement administratif, que la prudence guiderait à évoquer au conditionnel, est non seulement évident, mais argumenté.

Sur cette séquence, filmée par un spectateur militant, M. Nadal qualifie le procédé d’«opaque», tandis que le président reste indifférent. Mais l’opacité devient transparence, car les faits sont avoués, indépendamment de leur aspect déontologique. Dans un style interrogeant aussi le surréalisme démocratique à 30 minutes de Perpignan, une séance de conseil municipal à Banyuls-sur-mer, en avril 2013, avait comporté une conclusion au sens identique. Jean Rède, le maire UMP, avait adressé un bras d’honneur à son opposition pour conclure une discussion embarrassante concernant le port de plaisance.

Partager

Icona de pantalla completa