Langue

Le président du gouvernement catalan , Artur Mas, a présenté ce jeudi 20 février à Barcelone un réseau de 53 bureaux de perception des impôts, distribués dans les quatre provinces de Catalogne que sont Barcelone, Girona, Tarragona et Lleida. Cette agence dénommée Tributs de Catalunya, organisée sous forme de guichets uniques présents notamment à Figueres, Roses et Puigcerdà, répond à la stratégie politique de création de structures d’Etat proprement catalanes, distinctes du dispositif espagnol, selon la volonté exprimée dès 2012 par M. Mas. Les bureaux seront progressivement portés au nombre de 152 et emploieront 1399 fonctionnaires du gouvernement catalan, avec la participation des quatre « députations » provinciales. Artur Mas veut une nouvelle administration « moderne et intégrale », qui doit permettre d’éviter la « pulsion centraliste » du gouvernement de mariano Rajoy, membre du très droitier Partido Popular. Il ne s’agit cependant pas d’une « action contre l’Etat espagnol » mais de « l’engagement pour une meilleure Catalogne », selon le chef de l’exécutif de la Generalitat, qui mène, parallèlement à la rude tâche de construction d’un Etat, une tournée internationale. Cet agenda, illustré par une interview sur la BBC, le 19 janvier, comporte des contacts discrets à l’étranger, en France, en Israël, ou encore aux Etats-Unis.

Partager