Langue

Plusieurs centaines d’automobilistes se pressent depuis ce lundi matin dans les stations-service des Pyrénées-Orientales par crainte d’une pénurie de carburants. A 17h, cette ruée avait épuisé les réserves de plusieurs stations, notamment dans la vallée de la Têt. Le terminal pétrolier de Port-la-nouvelle, point d’approvisionnement situé dans le proche département de l’Aude, a été bloqué depuis 4h du matin, ce lundi, par une centaine de militants de la CGT et de la CFDT, avant d’être libéré en milieu d’après-midi. Mais à l’identique de mai 2008, lorsqu’une pénurie partielle avait affecté le territoire, la Catalogne du sud peut servir de réservoir de la Catalogne du nord. Ce dimanche soir, le premier ministre François Fillon déclarait « Je ne laisserai pas l’économie française étouffer par un blocage de l’approvisionnement en carburant » tandis que le président de l’Union française des industries pétrolières croyait savoir, samedi, avoir « les moyens de livrer les stations service de façon quasi-normale ». Par ailleurs, la mobilisation contre la réforme des retraites immobilisera intégralement ce mardi l’aéroport de Perpignan. Sur le front éducatif, plusieurs établissements de Perpignan sont bloqués ce lundi. Il s’agit des collèges Sévigné et Pagnol ainsi que des lycées Lurçat, Arago et Maillol.

Partager

Icona de pantalla completa