Langue

Le Covid-19 vise cruellement la communauté gitane du Roussillon, dont le mode de vie habituel, notamment dans les quartiers Saint-Jacques et Le Vernet de Perpignan, ou dans la commune de Millas, est celui de la famille élargie. Ce mode de vie contraire à l’individualisme du “citoyen” français favorise la diffusion du Coronavirus, à tel point que Saint-Jacques est devenu un cluster, ou foyer de contamination de la pandémie. La où la communauté gitane compte entre 7 000 et 10 000 personnes, au moins quatre personnes sont décédés, dont une femme de 24 ans souffrant de problèmes respiratoires.

Un service spécial adressé aux Gitans

Pour freiner la propagation du virus dans le quartier Saint-Jacques, l’association “Le Fil à Métisser”, liée à un collectif d’infirmières, propose une ligne ouverte tous les jours de 10h à 22h, en liaison directe avec le service des maladies infectieuses du centre hospitalier de Perpignan, dirigé par le docteur Hugues Aumaitre. Des professionnels de la santé répondent aux habitants inquiets au 06 58 88 52 64.

Partager