Langue

Pour rendre plus effective la lutte contre le Coronavirus, un couvre-feu est instauré à Perpignan dès ce samedi 21 mars. Cette mesure prise par la préfecture des Pyrénées-Orientales, en accord avec la mairie, le procutreur de la République et l’Agence Régionale de la Santé (ARS), contribue à renforcer les mesures de confinement. Elle prend effet à 20h, jusqu’à 6h du matin, et durera jusqu’au 1er avril. Les services de l’Etat indiquent « l’obligation impérative pour chacun de rester à son domicile à ces horaires ». Les infractions à cette règle verront leurs auteurs passibles de « poursuites pénales ». Sont cependant admis les « déplacements des personnels des services publics et des activités nocturnes indispensables au bon fonctionnement de la vie du quotidien ». Pour les particuliers, les déplacements liés à des motifs impérieux de santé, d’urgence médicale ou de force majeure, sont tolérés.
Cette mesure appliquée dans la capitale du Roussillon fait figure d’exceptions en territoire français. En France, elle connaît ses équivalents à Béziers, à Montpellier, Nice, Menton, Vallauris et Colombes.

Partager