Langue

Trois candidats au djihad en Syrie résidant en Catalogne ont été interpellées lundi 15 décembre sur signalement de la police catalane, les Mossos d’esquadra, avec la participation d’Interpol et de la police bulgare. Depuis plusieurs mois, les Mossos avait détecté le « processus de radicalisation » de ces individus, âgés de 18, 24 et 27 ans, selon le ministre-conseiller de l’Intérieur du gouvernement catalan, Ramon Espadaler. Depuis la province de Barcelone, en voiture, les trois hommes ont probablement emprunté l’axe du Roussillon et rejoint l’Italie, la Slovénie et la Roumanie. Arrestats Arrêtés et incarcérés près de la frontière turque, en Bulgarie, ces soutiens de l’Etat Islamique seront extradés début janvier 2015. Parallèlement, quatre domiciles ont été perquisitionnés à Terrassa, Sabadell et Monistrol de Montserrat. Cette information révélée ce vendredi 19 décembre à Barcelone est la première du genre, mais la police catalane estime à une vingtaine le nombre de djihadistes en provenance de Catalogne. Le leur côté, les services antiterroristes de l’Etat espagnol rehaussent ce chiffre à 100, voire 150 personnes.

Nouveau commentaire