Langue

Barcelone accueillera du 3 au 6 septembre le Congrès mondial des erreurs congénitales du métabolisme (Iciem), premier rendez-vous professionnel du genre organisé à l’échelle des cinq continents. La capitale catalane recevra à cette occasion 2500 experts internationaux, attachés à partager les dernières avancées scientifiques et médicales en matière de maladies métaboliques héréditaires. Ce congrès, organisé par l’Hôpital Sant Joan de Deú i et l’Hôpital Clinique de Barcelone, sera également l’occasion de présenter différentes maladies récemment identifiées, ainsi qu’une série de stratégies de traitement novatrices.

Un nouveau-né sur 1500 est concerné

Selon l’équipe de direction de ce prestigieux forum, qui renforce la surprenante envergure barcelonaise au niveau planétaire, les maladies concernées constituent un groupe important, évalué à 700 affections, concernant un nouveau-né sur 1500. L’Iciem, qui prévoit d’accréditer des experts venus des Etats-Unis, d’Australie, du Japon, du reste de l’Union européenne et d’Amérique du Sud, insistera sur l’intérêt d’un diagnostic précoce des maladies concernées. Leur origine repose sur une altération de l’ADN, provoquant des anomalies sur les cellules des organes, pouvant occasionner des retards mentaux et de graves problèmes neurologiques.

Partager

Icona de pantalla completa