Langue

Ce samedi 6 décembre, la finale du Concours Miss France 2015, où figurait la Perpignanaise Sheana Vila Real Coimbral, n’a pas permis à cette jeune femme de 20 ans de remporter la palme d’or. Trois heures avant le début du spectacle diffusé en direct sur TF1, la représentante du Pays Catalan précisait sur Facebook « je donnerai le meilleur de moi-même » et souhaitait rendre ses supporters « fiers du Roussillon’. Rebaptisée « Chena » pour les besoins de la compétition esthétique organisée par la Société Miss France, elle a intégré la 2e position de la première sélection, prononcée à 22h45, mais a été éliminée lors de la seconde sélection, à 23h30. La belle prétendante, de 1m71, est inscrite en première année de préparatrice en pharmacie. Elle parle le français, le catalan, l’anglais et l’espagnol. Elle a remporté le concours Miss Roussillon le 10 août au Barcarès, après avoir été couronnée Miss Vallespir en juin, et Miss Catalogne en 2012. Cet événement, qui se déroulait au Zénith d’Orléans, permettra à la candidate malheureuse de profiter d’une certaine célébrité, démontrée par un fan club officiel très suivi. Cette année, le concours a abandonné les costumes traditionnels régionaux portés par ses candidates, au profit de tenues contemporaines. Mais à l’heure de la réforme territoriale engagée par le gouvernement, il compose la France en 33 régions, parmi lesquelles le Pays Catalan figure à part entière.

Le Roussillon a donné une Miss France en 1938

Le plus célèbre des concours de beauté français a pour déléguée Marilou Cubaynes dans la grande région Languedoc et Roussillon, Aquitaine et Midi-Pyrénées. Cette habitante de Cabestany, âgée de 26 ans, a participé au concours en 2013. Mais au delà de cette promotion dans l’entreprise Miss France, les dernières victoires de représentantes du Pays Catalan sont bien anciennes. Madeleine Mourgues, qui n’a pas ravi la première place en 1929, a cependant représenté la France au concours Miss Univers, en 1930. Cette gagnante du concours Miss Languedoc-Roussillon est parfois citée comme Miss France 1929 à la faveur d’une erreur documentaire. En revanche, la Perpignanaise Annie Garrigues de Ferrer, élue Miss Pyrénées-Orientales, a bien remporté le titre en 1938. Sa candidature à l’élection de Miss Europe, deux mois plus tard à Copenhague, ne lui a pas offert le même succès. Bien plus récemment, en 2012, le concours rival « Miss Prestige National 2015 », mené par Geneviève de Fontenay, ancienne prêtresse de Miss France, a donné la victoire à une candidate catalane. La blonde Christelle Roca, née à Perpignan, avait auparavant été élue première dauphine de Miss Roussillon en 2010, puis Miss Conflent et Miss Cerdagne-Roussillon en 2011.