Langue

L’émoi suscité par la fusillade dans les locaux de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, ce mercredi à Paris, entraîne un dispositif d’urgence en Roussillon. Sur ordre du ministère de l’Intérieur, la préfecture des Pyrénées-Orientales a annoncé à 18h la mobilisation de 115 agents des forces de l’ordre supplémentaires. Au total, 35 CRS supplémentaires, ajoutés à 80 agents en poste en Pays Catalan, sont chargés de protéger les lieux publics. Cette mesure, en vigueur pendant plusieurs jours, fait écho au plan Vigipirate porté au niveau « alerte attentat » en Ile-de-France, selon la volonté du Premier ministre, Manuel Valls. A Perpignan, la gare, les centres commerciaux et les lieux de culte bénéficient d’une attention particulière, mais les autres villes du territoire ne sont pas concernées.

Partager