Langue

La puissante Association des aficionados cérétans (ADEC) a annoncé cette semaine l’affiche de la féria de Céret 2010, organisée du 10 au 12 juillet. De l’avis des spécialistes, cette nouvelle édition, qui verra la participation des toreros Joselillo et Morenito, et s’appuiera sur l’élevage de José Escolar Gil, constituera un événement pour les amateurs, qui restent fort nombreux, en marge de la polémique croissante sur l’avenir de la tauromachie. Avec une capacité d’accueil de 4000 personnes, les arènes de Céret, inaugurées en 1922, seront le théâtre d’un art traditionnel pour les uns, d’un massacre public pour les autres, lors d’une année 2010 emblématique pour les confrontations d’opinion. La Catalogne du sud, fer de lance de la lutte anti-taurine, a en effet enclenché un large débat démocratique, illustré le 18 décembre 2009 par une victoire de ses 67 députés anti-corrida, contre 59 députés favorables. En mars 2010, une quinzaine d’abolitionnistes triés sur le volet se sont exprimés sur le sujet au Parlement de Catalogne, suivie d’une quinzaine de pro-corrida, parmi lesquels figurait le président du Conseil Général des Pyrénées-Orientales, Christian Bourquin. En cas d’abolition au Sud, la Catalogne sous administration française ferait figure d’irréductible pro-corrida dans l’ensemble catalan.

Partager