Langue
La Clau
Ce qu’il faut savoir sur la ruralité en Pays Catalan : clichés et réalités
Langue

L’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) a publié un “Portrait de l’espace rural” de plusieurs départements, mardi 26 octobre. Les Pyrénées-Orientales sont concernées par ces analyses qui abordent les communes rurales, c’est-à-dire “peu denses et très peu denses, à partir de la grille communale de densité de l’Insee, et en cohérence avec les définitions européennes”. Cette définition basée sur les chiffres, non sur l’aspect des villages, est troublante : sont souvent classées “rurales” des communes dotées d’un important centre commercial et autres atours parfaitement urbains. Le “rural” n’est pas forcément la “campagne”. En tout état de cause, la ville n’est plus favorite : depuis 1982, la population de l’espace rural des Pyrénées-Orientales a augmenté de 50 % (39% dans l’urbain). Sur la période 2008-2018, la démographie augmente de 0,9 % par an dans le rural et de 0,7 % dans l’urbain.

Lire aussi :
Mantet, champion des villages sans pollution lumineuse

Les clichés sur les villages sont éculés

Le document, à consulter ici en intégralité, précise que 151 000 des 482 000 habitants du territoire vivent dans la ruralité, soit 32%. Cependant, 73 % de ces ”ruraux” habitent un lieu sous influence du pôle perpignanais. Cette étude informe que la moitié des habitants ont plus de 47 ans, contre 46 ans en ville, tandis que la moitié ont 65 ans ou plus, à l’identique des espaces urbains. Les idées reçues concernant des villages peuplés de personnes âgées sont donc erronées. “Il y a relativement moins de jeunes adultes entre 18 et 32 ans dans le rural que dans l’urbain, mais davantage d’adultes âgés de 33 à 65 ans”, admet le document. Concernant le monde du travail, on remarque que les cadres, les professions intellectuelles supérieures, les professions intermédiaires et les employés représentent 67 % des actifs dans le rural contre 71% l’espace urbain. La différence n’est pas abyssale.

La solitude est surtout en ville

Les habitants de la ruralité des Pyrénées-Orientales vivent plus souvent en couple : 40 % des ménages sont des couples avec enfants (36% en ville) et 28 % sont des couples sans enfants (contre 25%). “Les personnes seules et les familles monoparentales sont moins représentées dans le rural”, observe cette série statistique.

Lire aussi :
Ils quittent Barcelone pour la campagne en raison du Covid

Partager

Icona de pantalla completa