Langue
Catalogne: 700 journalistes étrangers assistent au vote sur l’indépendance
Langue

La consultation sur l’indépendance de la Catalogne organisée ce dimanche 9 novembre attire la foule médiatique à Bacelone. A cet effet, la Generalitat, gouvernement autonome du territoire, a réservé le bâtiment « Italie » de la Foire de Barcelone, afin d’y accueillir plus de 700 journalistes internationaux en représentation de 200 médias. La France, le Royaume-Uni et l’Allemagne sont représentés, mais l’ampleur prise par l’événement suscite également une présence de la presse japonaise, thaïlandaise, russe et canadienne. Cette performance, révélatrice d’une expectative surprenante, dépasse celle du référendum écossais du 18 septembre dernier. Des USA au continent africain, l’opinion internationale devrait ainsi être saisie de la tenue du « processus participatif », selon la dénomination officielle choisie par l’exécutif catalan.

Mariano Rajoy minimise la journée

Samedi 7 novembre, le président catalan, Artur Mas, a révélé que son propre gouvernement, écarté de tout soutien logistique officiel, effectuera l’annonce des résultats de la consultation, dans la matinée de lundi 10 novembre. L’échéance, qui mobilise 942 mairies sur un total de 947, ne constitue « ni une consultation, ni une consultation, ni quoi que ce soit qui y ressemble », déclarait Mariano Rajoy, ce samedi 8 novembre. En répétant ses mots, le Premier ministre espagnol faisait référence à la première formule de la « consulta » catalane, dissuadée par l’Etat, suivie d’une nouvelle tentative, sous la même dénomination, mais tout aussi avortée dans sa valeur légale. En revanche, la valeur psychologique, supportée par la résonnance médiatique, sont les fruits espérés par les autorités catalanes.