Langue
La Clau
Boycott de produits d’Israël à Perpignan: les militants au tribunal le 10 octobre
Langue

En mai dernier, l’intrusion d’un groupe militant dans un hypermarché du Roussillon, en opposition aux produits israéliens, a fait l’objet d’un certain silence des autorités. Une quinzaine de membres du « Collectif 66 Justice en Palestine » avait investi l’enseigne Carrefour de Perpignan pour inviter les consommateurs au boycott des importations du pays, essentiellement alimentaires. Mais le tribunal correctionnel de Perpignan convoque le 11 octobre prochain trois militants du collectif, pour provocation « à la discrimination, à la haine ou à la violence », suite à l’opération du mois de mai. Ce mercredi, le porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste à Perpignan, Bernard Cholet, a considéré cette action comme « pacifique », et rappelé qu’elle faisait partie de la campagne Boycott-Désinvestissement-Sanctions (BDS), destinée à « faire cesser la colonisation des territoires palestiniens ». L’ancien candidat aux élections municipales de Perpignan a également appelé à « intensifier » le mouvement, tout en apportant son « soutien total » aux prévenus. De son côté, le Parti Communiste, également à Perpignan, a jugé cette action « très pacifique » et s’est indigné de la mention « provocation à la discrimination », alors même que le gouvernement encourage ce qu’il juge être une « chasse aux Roms ».

Partager