Langue

Le président de la Corporation Catalane des Médias Audiovisuels Albert Sàez a assuré hier vendredi à Barcelone que le gouvernement catalan est en contact direct avec le Conseil Général des Pyrénées-Orientales pour que celui-ci effectue une demande formelle, auprès du CSA, à Paris, d’obtention d’un canal de diffusion numérique affecté aux chaînes publiques de la TNT sud-catalane, sur l’ensemble de son territoire. Interpellé par l’affaire du 19 février dernier, lorsqu’un émetteur privé et a-légal, diffusant depuis le Pic Neulos les 4 chaînes publiques catalanes du Sud, a été débranché du jour au lendemain après l’injonction de deux fonctionnaires de l’Agence Nationale des Fréquences, Albert Sàez a indiqué que la diffusion des chaînes catalanes en hertzien est garantie depuis 1985 par un régime de tolérance français. Selon lui, l’annonce de la fin du signal hertzien en 2010 en Catalogne du Sud fait peser une véritable menace sur l’existence des chaînes catalanes publiques en Catalogne du Nord. La mobilisation s’organisant, la réaction du Conseil Général, à Perpignan, est désormais attendue, à travers son président Christian Bourquin, alors que, jusqu’en 2008, la chaîne TV3, leader et menacée, a parrainée l’USAP, équipe phare du rugby catalan.

Partager

Icona de pantalla completa