Langue
La Clau
Barcelone ose un site Internet de coins pour s’aimer dans la voiture
Langue

Les clichés qui illustraient le mouvement de libération sociale sud-catalane et espagnole consécutif à la fin du régime franquiste, en 1975, puis la période madrilène de la « movida » des années 1980, ont fait long feu. Ainsi, des années plus tard et malgré la crise, ou peut-être grâce à elle, la ville de Barcelone et ses alentours affichent un style de vie de plus en plus européen, dans les aspects les plus légers. Depuis plusieurs semaines, un site Internet spécialisé accompagne à merveille cet esprit sans entraves, en s’adressant aux âmes volages et aux épicuriens en général. Intitulé « Mis Picaderos », littéralement traduisible en « mes lieux d’ébats », ce lieu de rendez-vous virtuel propose des points de chute bien réels pour les amateurs de relations sexuelles à l’extérieur. Nourri des informations des « usagers » par le réseau Twitter, commentées, testées et critiquées, ce site propose un catalogue de lieux, terrains vagues, rues désertes, zones industrielles et même un ermitage de campagne et un stade de football, situés à l’abri des regards et idéaux pour y assouvir des désirs intimes. La liste, qui évolue de jour en jour, ne manque pas d’interpeller les chroniqueurs de grands journaux, sociologues et évidemment les amateurs directs, sur le slogan « Trouve la garçonnière idéale pour prendre du bon temps avec ta fiancée, ton fiancé, ta maîtresse, ton amant, ou ton ami(e) ». Signe d’une société tellement moderne qu’elle se voit obligée à chasser l’ennui, « Mis Picaderos », qui poursuit son style collaboratif sans s’inquiéter des autorités, fait des émules sur l’ensemble des territoires espagnols, jusqu’aux Îles Canaries. La partie du site réservée à la province de Girona existe, mais elle est cependant vierge.

Partager

Icona de pantalla completa