Langue

Une étude dévoilée le 4 juin par l’Hôpital de Bellvitge de Barcelone démontre l’efficacité d’un nouveau produit pharmaceutique à base de cannabis. Cette solution combinant deux substances différentes ralentit la progression de la maladie d’Alzheimer, selon les résultats obtenus par l’Institut de Recherche Biomédicale de Bellvitge rattaché à l’établissement. L’étude souligne des améliorations significatives de l’état cognitif de souris en début de perte de mémoire, auxquelles le médicament a été administré pendant cinq semaines. Les scientifiques ont constaté que la difficulté à apprendre, parallèle au premier phénomène, s’améliorait aussi. Les deux substances employées sont autorisées en Espagne dans un cadre médical, notamment pour traiter la spasticité liée à la sclérose en plaques. Elles ont été enrichies en tétrahydrocannabinol (THC), le principal composant psychoactif du cannabis, doté de qualité neuro-protectrices, et en cannabidiol, produit antioxydant et antiinflammatoire qui modère les effets psychoactifs du THC. La recherche de financements est en cours pour développer ce médicament.

Partager

Icona de pantalla completa