Langue
La Clau
Barcelone, capitale mondiale de la franc-maçonnerie jusqu’à dimanche
Langue

Depuis 1976, et tous les deux ans depuis 2001, les plus hauts grades de la franc-maçonnerie issue du Rite écossais ancien et accepté (REAA), l’un des plus répandus, organisent un rassemblement planétaire. Après Casablanca, capitale économique du Maroc, en 2009, c’est à Barcelone, dès ce jeudi, jusqu’à dimanche, que se déroule cette XXIe rencontre internationale des hauts grades écossais. Tout comme le communisme, victime sous le franquisme d’une répression organisée par un tribunal spécial, la maçonnerie espagnole, parfois réfugiée en France, n’a retrouvé vigueur qu’à la fin des années 1970. Pour quatre jours, la capitale catalane est aussi capitale maçonnique mondiale, dans un choix qui coïncide avec la commémoration du bicentenaire du Conseil suprême maçonnique d’Espagne. Cet événement est justifié à Barcelone, car la ville abrite le principal siège de la Grande Loge Symbolique Espagnole, fondée en 1980.

Ces rencontres, lors desquelles les sujets relatifs à chaque juridiction maçonnique sont mis de côté, ont pour objectif de renforcer les liens fraternels. Après un dîner de bienvenue, offert ce jeudi par le Grand Commandeur Joan Francesc Pont i Clemente, les journées de vendredi et samedi seront consacrées au travail, sur le thème « Le Rite Ecossais Ancien et Accepté apporte-t-il une réponse aux changements ? ». La clôture, dimanche matin, comportera une commémoration du Bicentenaire et une lecture de la synthèse des travaux, intitulée « La Déclaration de Barcelone ».

Partager