Langue
La Clau
Barcelone: 121 blessés lors de l’évacuation manquée des « indignés »
Langue

300 agents de police catalane et de la police municipale de Barcelone ont procédé ce vendredi matin, à partir de 6h50, à l’évacuation de la Place de Catalogne de Barcelone, où campaient les « Indignés », depuis le 16 mai. Des milliers de jeunes, qui protestaient contre les difficultés économiques et sociales actuelles, ont quitté les lieux, mais environ 200 d’entre eux, très déterminés, s’y sont refusés. Les forces de police ont procédé à plusieurs charges, assorties de tirs de balles en caoutchouc, coups de matraque et expulsions manu militari, officiellement vouées à laisser la voie libre aux véhicules de nettoiement municipal. Le mouvement, qui a occasionné de nombreux tirs de projectiles et slogans hostiles de la part des manifestants envers la police, s’est déplacé à quelques dizaines de mètres, où des coupures de circulation se sont produites.

Au total, 121 personnes, dont 37 Mossos d’Esquadra, agents de police catalan, ont été blessées, lors de cette opération, qui n’a pas mis fin à la fronde protestataire, qui concerne l’ensemble de l’Espagne. En effet, peu après 13h, 3000 manifestants ont repris possession de la Place de Catalogne, dès que celle-ci a été quittée par les forces de police, engins de nettoiement et camions, qui ont saisi le matériel de protestation et les tentes de camping installés sur place depuis près de deux semaines. Cette matinée mouvementée a également comporté un blocage de l’avenue Diagonal, tandis que le porte-parole du gouvernement catalan, Francesc Homs, communiquait la version officielle de l’évacuation. La Generalitat de Catalogne souhaite en effet libérer l’espace de la Place de Catalogne, afin d’éviter d’éventuels heurts consécutifs d’une possible victoire du Barça, face à Manchester United, ce samedi soir, dans le cadre de la Ligue des Champions.



En soirée, une tension certaine régnait entre les indignés de Tarragona et les forces de police, tandis que la foule s’était amassée Place de Catalogne de Barcelone, dans une reprise notoire du mouvement. La mobilisation s’est même étendue dans la ville, où une « cassolada », consistant à organiser un vacarme populaire à coups d’ustensiles de cuisine, était organisée autour de 22h.

Partager