Langue
La Clau
Barcelone : 100.000 personnes pour la grève générale de l’Education
Langue

Jusqu’à 100.000 personnes ont pris part le 9 mai à Barcelone à une manifestation d’opposition au projet de « Loi organique pour l’amélioration et la qualité éducative », que le conseil des ministres espagnol doit approuver le 10 mai. Professeurs, personnel encadrant des établissements, syndicats, parents et élèves ont pris la rue en endossant des habits de couleur jaune, selon le code couleur habituel des mobilisation du secteur de l’Education en territoire espagnol. Cette manifestation, qui s’est déroulée de la Place de Sant Jaume à l’avenue Diagonal, a connu son équivalent à Girona, avec 3000 participants.

Catholiques, gauche et nationalistes sont contre

Le texte soutenu par le ministre espagnol de l’Education, de la Culture et des Sports, José Ignacio Wert, est repoussé par la gauche parlementaire et les associations catholiques, qui seront exclues de la gouvernance des établissements scolaires. Il est également réprouvé par les partis politiques nationalistes, majoritaires en Catalogne, car il place le catalan et l’espagnol en concurrence dans les enseignements de base. Ce projet contient aussi une réévaluation des tarifs d’accès aux universités et un renforcement de la notion d’« employabilité » des étudiants. La matière « Education à la Citoyenneté » disparaîtra sous la pression de l’Eglise, qui regrette la matière de Religion, anciennement proposée à tous les enfants. En accord avec les pratiques majoritaires en Europe, cette loi Wert prévoit un baccalauréat de trois ans, contre deux dans l’actualité, avec une évolution possible vers la Formation Professionnelle à mi-parcours.

Partager

Icona de pantalla completa