Langue

Argelès-sur-Mer souhaite devenir “Territoire Zéro chômeur longue durée”, selon ce dispositif national qui repose sur l’affectation du coût du chômage vers des activités non couvertes par le marché. Dans une ville comptant 865 sans-emploi de longue durée, le conseil municipal a choisi d’intégrer cette expérimentation pour instaurer des des emplois solides et consistants, sur la base du réel. Le maire, Antoine Parra, résume : “il faut accompagner celles et ceux qui ont besoin d’aide, en les rendant actifs, grâce à une activité qui les rend décideurs de leur avenir et leur rend leur dignité ». Si la commune est labellisée par l’Etat, ses demandeurs d’emploi de longue durée verront, s’ils le souhaitent, leurs 18.000 euros d’indemnités annuelles redirigés vers une “Entreprise à but d’emploi” (EBE), dont il seront salariés en CDI.

Quels emplois , concrètement ?

Chaque bénéficiaire sera épaulé, avant de devenir indépendant, en s’inventant son propre emploi : démontage de mobil-homes et valorisation, remise en culture de jardins abandonnés, transformation du bois de palettes d’entreprises, recyclage monétisé de déchets du BTP et services à la personne, parmi d’autres pistes.
Cette ambition comporte un ”Comité local de l’emploi”, programmé le 11 février, en présence des institutionnels, employeurs et demandeurs d’emploi. Puis, viendront le recensement des travaux utiles, la fondation de l’EBE.

Contacts (demandeurs d’emploi, entrepreneurs, et volontaires) :
Tél : 04 68 95 34 21. [email protected]

Partager

Icona de pantalla completa