Langue
La Clau
Algérie française: plainte contre une adjointe au maire de Perpignan
Langue

Le Pays Catalan, habité aux discussions sur l’Algérie française en raison d’une forte présence de rapatriés et descendants de rapatriés, vit une nouvelle polémique. Le 3 juillet dernier, l’auteur Roger Hillel, de sensibilité anticolonialiste, s’exprimait dans le quotidien L’Indépendant sur son livre «Triade Nostalgiérique». Les 14 et 15 juillet, le Cercle Algérianiste de Perpignan a régi par le même canal en employant des «insultes», selon le Collectif pour une histoire franco-algérienne non falsifiée, composé de 13 entités, dont l’Association des pieds-noirs progressistes, le Parti Communiste, le MRAP et Europe Ecologie-Les Verts.

Des accusations d’Histoire partisane

Le collectif estime que l’exil pied-noir fait l’objet à Perpignan d’une «instrumentalisation», au profit d’une «honteuse apologie de la colonisation française». Elle souligne son action «contre l’entreprise active de mensonge et falsification de l’Histoire franco-algérienne», retracée dans le livre cité. Estimant vivre des «invectives» et des «attaques personnelles», Roger Hillel, militant communiste, porte plainte contre les auteurs de l’article, notamment Suzy Simon-Nicaise, adjointe au maire de Perpignan chargée des Rapatriés et Anciens combattants, présidente du Cercle algérianiste et membre du Conseil d’administration du centre de documentation des français d’Algérie de Perpignan.

Partager

Icona de pantalla completa