Langue

L’été, propice à la vente massive de fruits et légumes du producteur au consommateur, est aussi la saison des abus, comme le signale la Chambre d’Agriculture du Roussillon. Dans un communiqué d’urgence, en date du 23 juillet, cet organisme attaché à la protection du monde agricole des Pyrénées-Orientales recommande aux vacanciers la plus grande prudence face aux « pseudos producteurs ». Présents en bord de bord de route et sur les marchés, ces imposteurs spécialisés dans la pêche, l’abricot, la tomate ou la courgette, parmi une large gamme de produits, sont nombreux, selon la Chambre, qui cite également « l’huile d’olive du pays » ou encore le « fromage fermier » et les « miels », locaux à première vue, mais répondant en réalité à de « vagues origines ».

Les « vrais paysans » sont en « pleine campagne »

Pour guider les touristes et habitants du Pays Catalans qui pourraient dupés, la Chambre d’Agriculture du Roussillon, depuis Perpignan, précise que les « vrais paysans » installent leurs stands « en pleine campagne » et à proximité de leurs exploitations. En revanche, le « pseudo producteur s’installe systématiquement près des consommateurs, en périphérie d’une grande commune, d’une route à forte fréquentation ou à proximité des plages (…) où il y a beaucoup de vacanciers ». Le vrai producteur ne présente que « 8 à 15 produits différents », une seule variété de fromage et s’attache à commercialiser des « produits de saison, de chez nous : en été pêches, nectarines, abricots, melons, tomates et autres légumes méditerranéens ».

Partager

Icona de pantalla completa