Langue

La Police de Perpignan avertit les pharmaciens de l’existence de fausses ordonnances prescrivant des médicaments particulièrement chers. Ces prescriptions parfaitement imitées portent les en têtes de l’Institut Pasteur et de l’hôpital Tenon, situés à Paris. Il est demandé aux professionnels de ne pas fournir les médicaments indiqués, de prendre notre de l’identité du demandeur, de conserver l’ordonnance et de contacter la police ou la gendarmerie.
Cette délinquance repose sur la collecte illégale de médicaments avant leur possible revente à l’étranger, au travers de réseaux criminels organisés. Selon le mode opératoire observé, un individu se présente sous son identité réelle dans une officine, mais avec un faux document. A ce jour, trois personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue au commissariat de Perpignan dans le cadre de l’enquête, à la charge de la Brigade des Affaires Financières.

Partager