Langue

Le ministre-conseiller de l’Intérieur du gouvernement catalan, Ignasi Elena, a alerté ce mercredi 8 septembre de la multiplication de groupes qui s’emploient à la “chasse” de personnes LGTBI. Ce phénomène n’est pas le fait de bandes organisées ni d’organisation criminelles, mais il s’inscrit dans une augmentation de ce type d’agressions, évalué à 43% en une seule année sur l’ensemble du territoire espagnol.

La police catalane, les Mossos d’esquadra, est chargée par les autorités catalanes de contrôler cette vague d’homophobie. A cet effet, 15 de ses agents ont été spécialement formés pour porter secours aux victimes de “délits de haine”. Le conseiller Elena promet une “tolérance zéro” envers les agresseurs, dont la plupart sont signalées dans la province de Barcelone. Selon l’Observatoire de l’Homophobie en Catalogne, les agresseurs de personnes LGTBI ne sont pas uniquement des jeunes.

Partager