Langue
La Clau
Agression du président de l’Université de Perpignan par les bloqueurs
Langue

La présidence de l’Université de Perpignan a réagi cet après-midi à la prise à partie du président de l’établissement, Jean Benkhelil, « agressé verbalement et physiquement » en compagnie de certains membres de son équipe de direction, alors que ceux-ci tentaient de remettre en état des salles de cours situées Chemin de la Passió Vella, dans la partie Ouest du campus catalan. Selon un communiqué de la présidence, « ces violences ont été perpétrées par un groupuscule d’une dizaine d’individus, étudiants et extérieurs ». La tension monte cette fin de semaine, après que, depuis plusieurs semaines, une vingtaine d’étudiants occupent jour et nuit un amphithéâtre de l’université et les salles de cours situées à l’arrière, tandis que les autres salles de l’université ont été systématiquement vidées de leur mobilier pour empêcher la tenue des cours. Dans cette situation nouvelle, le président de l’université a pris, cet après-midi, un arrêté de fermeture administrative du campus principal dès ce vendredi soir à 22h, jusqu’à lundi 7h pour « mettre fin à une situation qui ne permet plus de garantir les conditions de sécurité ». Pour sa part, l’association Polétudiant encourage ce soir la présidence de l’Université à « déposer plainte de façon nominative » pour punir ce « genre d’actes inadmissible ».

Partager