Langue

Un énième épisode de violence est signalé à la prison de Perpignan, sujette à une surpopulation chronique. Ce mardi 1er juin à 16h une bagarre opposant trois détenus du quartier des mineurs avec les autres pensionnaires a comporté plusieurs échanges de coups de poings et de pieds. L’un des protagonistes a employé une lame de rasoir fixée sur une brosse à dents, au risque de “tailler un personnel”, signale le syndicat UFAP UNSA Justice.

Deux surveillants et un agent de la maison d’arrêt hommes ont désarmé l’agresseur et mis fin à la rixe, puis quatre prisonniers ont été transférés en quartier disciplinaire. Le syndicat exige le départ du détenu en mesure d’ordre et de sécurité, le “passage rapide en commission de discipline” d’un autre détenu qui s’est montré violent, en cassant volontairement les lunettes d’un surveillant.

Pierre Grousset, responsable territorial de l’UFAP UNSA Justice, juge que “ni le gouvernement ni notre administration n’ont réglé la problématique des mineurs non accompagnés”, des détenus “souffrant souvent de troubles psychologiques et de polytoxicomanies”.

Partager