Langue
La Clau
Affrontements communautaires à Salt, dans l’agglomération de Girona
Langue

Dans l’agglomération de Girona, la ville de Salt, 31.000 habitants dont 43% d’origine immigrée, a vécu ce jeudi de graves affrontements communautaires. Les faits, observés à l’intérieur et à l’extérieur de l’Hôtel de Ville, avaient pour toile de fond un sentiment d’insécurité croissant chez certains habitants « autochtones » face aux « immigrés », selon la phraséologie catalane du Sud. Cris et violentes insultes ont émaillé ces incidents entre groupes, dont 200 personnes d’origine étrangère, après une première mobilisation, lundi soir, lors de laquelle plusieurs habitants ont brandi des pancartes contre l’immigration. Certains éditorialistes n’hésitent pas à évoquer une « lepénisation » de la ville de Salt, dirigée par une mairesse socialiste, Iolanda Pineda, à laquelle certains manifestants reprochent la politique de conciliation entre les populations. Mme Pineda, confrontée physiquement, ce jeudi, aux manifestants, dont un groupe d’irréductible a été évacué par la force de la salle du conseil municipal, envisage d’ailleurs d’installer dans sa ville un premier réseau de caméras de vidéosurveillance. Ce vendredi, la police catalane, les Mossos d’Esquadra, avertit que la ces incidents auraient pu basculer dans la violence physique, mais que ses effectifs ont permis d’éviter le pire.

Partager