Langue
La Clau
Affaire Bénitez à Perpignan: la piste du sous-sol de l’appartement
Langue

Le mystère sur la disparition d’Allison Bénitez et de sa mère Marie-Josée, le 14 juillet 2013 à Perpignan, reste intact. Mais deux ans après les faits, une nouvelle piste intervient car l »avocat d’Eric Barbet, frère de Marie-Josée, exige la fouille du sous-sol de l’appartement familial de la rue Richepin. Exprimée en janvier dernier, cette requête auprès des juges d’instruction est révélée ce 13 juillet par la Dépêche du Midi. Elle repose sur le témoignage de la maîtresse de Francisco Bénitez, soupçonné de double-assassinat familial. Suicidé en août 2013, le légionnaire avait rencontré sa maîtresse Maria Teresa, à la même adresse, le 19 juillet. La sud-Catalane avait témoigné d’une odeur pestilentielle émanant du sous-sol de l’habitation, par la salle de bains. La famille a saisi la justice en janvier dernier pour que ce lieu soit exploré. Le sous-sol de l’immeuble pourrait contenir ou avoir contenu les corps, car il est doté d’un vide sanitaire, une fosse septique et un réservoir de fuel inutilisés.

Partager