Langue

L’habitude prise depuis plusieurs décennies d’acheter des cigarettes dans la principauté d’Andorre pourrait connaître un certain recul, en vertu d’une nouvelle mesure. Le petit Etat des Pyrénées, qui figure parmi les pays catalans, vient de choisir de relever les prix du tabac. Cette démarche inédite a pour but de dissuader la contrebande, en hausse ces dernières années. Les destinations «Pas de la Casa» et «Andorre la Vieille» devraient perdre de leur attrait, pour les consommateurs Français, car le parlement andorran a adopté un texte dédié, samedi 16 février. Le tarif minimum du paquet de cigarettes ne pourra être inférieur de plus de 35 % au prix français ou espagnol le plus bas. Selon cette décision des députés andorrans, un paquet commercialisé au prix de 8 euros en territoire français ne pourra pas être vendu moins de 5,20 euros en Andorre.

Publicité pour le tabac interdite

En mars 2018, le ministre français des Comptes publics, Gérald Darmanin, avait signé une lettre d’intention franco-andorrane afin de contrer le trafic de cigarettes. Ce document s’est déjà traduit par la mise en place d’équipes conjointes de douaniers andorrans et français, chargés de contrôler les véhicules. En outre, l’Etat andorran a proscrit la publicité pour le tabac, en accord avec une convention signée avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Chaque année, le commerce du tabac génère 110 millions d’euros en Andorre.

Partager