La Clau
A Ripoll, les voisins dénoncent les propriétaires de chiens salisseurs

L’incivisme des propriétaires de chiens qui négligent les déjections de leurs animaux trouve une solution très directe dans la ville de Ripoll, dont le maire, Jordi Munell, prend à sa charge l’éducation de ceux qui en ont besoin. Suite à une décision municipale intervenue en janvier dans cette ville de 11.000 habitants, située dans la partie montagneuse de la province de Girona, le premier magistrat s’entretient personnellement, depuis le 1er février, avec les habitants peu scrupuleux en matière d’hygiène urbaine. Ces maîtres sont préalablement signalé par les voisins, témoins directs de comportements peu recommandables, que l’hôtel de ville invite à se mobiliser par téléphone ou par e-mail. Cette opération baptisée sans détours « Nous aimons les chiens, mais pas leurs cacas », se veut sympathique et non autoritaire. Ripoll, confrontée à une problématique répandue dans de nombreuses villes, garantit l’anonymat des indicateurs, tandis que les propriétaires reçoivent la visite du maire, qui insiste sur les coûts induits en matière de nettoyage de la voie publique, à la charge du contribuable.


Agrandir le plan

Partager

Icona de pantalla completa