Langue

Près de 15.000 personnes ont manifesté ce mardi à Perpignan contre la réforme des retraites en préparation. Un long cortège, parti de la Place de Catalogne, a parcouru la ceinture du centre-ville, en suivant les boulevards des Pyrénées, Mercader, Poincaré, Briand, Anatole France, Bourrat, Wilson et Clemenceau. Cet démonstration de force a rassemlé des organisations bariolés, d’una intersyndicale menée par la CGT jusqu’au collectif « Ni pauvres ni soumis », qui représente 19 associations d’handicapés du Pays Catalan. Les partis politiques les plus visibles, grâce à des drapeaux, des badges et des adhésifs, ont été le Parti Socialiste et le Parti Communiste. Sous le slogan général « Travailler plus pour vivre moins, on n’en veut pas », cette mobilisation a attiré une bonne partie de fonctionnaires territoriaux, essentiellement employés du Conseil Général des Pyrénées-Orientales, des employés de La Poste, de la SNCF et de l’Education nationale, tandis que le secteur privé était faiblement présent, à l’image de son importance sur le terriroire. Dans une ambiance festive, avec fumigènes et chansons révolutionnaires de type «Hasta siempre comandante Che Guevara», la manifestation s’est déroulée dans le calme, en ce jour de première lecture du projet de réforme des retraites à l’Assemblée nationale.

Partager

Icona de pantalla completa