Langue

Après les semaines de paralysie, l’Université de Perpignan a communiqué aujourd’hui en début d’après-midi le calendrier de rattrapage des cours, de dates d’examens et de Travaux Dirigés, établi sur demande de son président jean Benkhelil, dans le but de « ne pas pénaliser les étudiants dans la poursuite de leur année universitaire ». Le pressentiment d’une obligation de rattrapage en juillet, apparu courant mars, est désormais considéré par la direction de l’Université comme « préjudiciable aux étudiants », mais des cours de rattrapage auront lieu pendant les vacances de Printemps ainsi que de certaines journées de « pont ». L’Université de Perpignan, qui dispose d’une annexe à Narbonne, a observé progressivement cette semaine un retour quasi-normal, suite à plusieurs de blocage, surajouté au mouvement de défense du statut des enseignants-chercheurs, plus largement, au rejet de la loi sur l’autonomie universitaire, parallèlement au refus du processus de Bologne, dont le but est d’harmoniser les systèmes universitaires européens avant 2010.

Partager