Langue

La recherche de longévité, encouragée ces dernières années en France par l’incitation publique à la consommation de 5 fruits et légumes par jour, interpelle avec insistance Xavier Estivill. Ce chercheur barcelonais, titulaire du Prix de recherche de la reine Sophie d’Espagne, a notamment agi dans le domaine de la prévention du handicap. Cette semaine, ce scientifique rattaché au Centre de Régulation du Génome (CRG) établi dans la capitale catalane et soutenu par les gouvernements catalan et espagnol, a officiellement lancé un projet basé sur la statistique pure, en convoquant par Internet un maximum de personnes très âgées. Soucieux de définir une typologie des profils qu’il prévoit de rencontrer, le plus précisément possible, l’ambitieux chercheur vise à circonscrire les caractères communs des personnes “âgées de plus de 95 ans”.

Le critère choisi, annoncé jeudi par l’intéressé, concerne les individus “qui ne souffrent pas de diabète, d’hypertension, de maladies cardiovasculaires ou de cancer”. La collecte des candidatures, effectuée sur son e-mail direct, [email protected], précède une rencontre individuelle avec les quasi-centenaires, ou centenaires, qui auront accepté la démarche. Xavier Estivill espère pouvoir ainsi “découvrir les causes des maladies qui touchent les personnes âgées”, à partir d’un échantillon de plus de 10.000 personnes, dans plusieurs pays du monde.

Partager

Icona de pantalla completa