Langue
La Clau
A Figueres, débat sans tabous sur l’Alzheimer de l’ancien président catalan Pasqual Maragall
Langue

A l’identique du cas de Ronald Reagan, l’ancien président américain sur lequel la maladie d’Alzheimer avait été détectée en 1992, l’ancien président catalan Pasqual Maragall fait ouvertement état de ses troubles. A l’origine d’une Fondation Alzheimer International, l’ancien dirigeant socialiste, a effectué une annonce officielle face à la presse, en octobre 2007, après avoir constaté l’apparition de la maladie « depuis quelques mois ». Actuellement âgée de seulement 70 ans, cette personnalité politique, qui a tenu les rênes de la mairie de Barcelone de 1982 à 1997, notamment lors du flamboyant épisode des Jeux Olympiques, a présidé la Generalitat de Catalunya de 2003 à 2006. Ce samedi 15 janvier, Pasqual Maragall inspirera un débat sans tabou à Figueres, en présence de l’ancien maire Joan Armangué et de l’ancienne ministre-conseillère de la Santé du Gouvernement de Catalogne, Marina Geli. Cette rencontre, prévue au Musée du Jouet de la ville, se déroulera autour de l’ouvrage « Maragall vs. Alzheimer », dans lequel le célèbre patient évoque sa vie et son rapports aux autres, parfois avec humour, depuis le déclenchement d’un Alzheimer. L’intéressé, qui a érige la maladie, dans son aspect général, en grande cause de notre temps, déclarait en octobre 2010, à la sortie du livre, souhaiter utiliser son cas « pour aider aux avancées de la recherche sur l’Alzheimer », tout en jugeant que l’annonce publique de sa maladie « peut aider à améliorer la considération sociale réservée aux malades ».

Partager