2′

SOCIÉTÉ

A Figueres, 6 minutes pour déceler la drogue au volant

La généralisation des substances psychotropes, dont le joint de cannabis constitue l’essentiel, et celle de cocaïne, largement banalisée ces dernières années, sont les arguments qui président à la nouvelle politique de la police municipale de Figueres. Les agents déployés sur la ville sont désormais autorisés à pratiquer des tests de drogue aux conducteurs, par l’intermédiaire de prélèvements de salive suivis de l’emploi d’un réactif chimique. Une fois le prélèvement effectué, 6 minutes sont nécessaires pour faire apparaître un résultat concernant la présence dans le corps de substances interdites. Ce dispositif, qui prévoit ultérieurement des analyses plus pointues visant à déterminer la ou les substances consommées, est adapté aux nouvelles mœurs toxicologiques, sans être, pour l’heure, généralisé à toute la Catalogne Sud. A Figueres, sa mise en place est le fruit d’une entente entre le service de la « Sécurité citoyenne » de la Ville, le Service Catalan de la Circulation, rattaché au gouvernement catalan, et l’Institut de Médecine Légale de Catalogne.