Langue
La Clau
A Barcelone, une FNAC et un Musée du Rock pour remplacer les anciennes arènes
Langue

Les grandes arènes de Barcelone, inaugurée en 1900 à proximité de la Place d’Espagne dans un style hispano-musulman imaginé par l’architecte catalan August Font i Carreras, vont changer de vie. Il n’aura pas fallu attendre le 1er janvier 2012 et l’entrée en vigueur de la loi anti-taurine catalane pour lui trouver une autre fonction, car depuis 1977, plus aucune corrida n’y a eu lieu. En quelque 75 ans de tauromachie, ce monument de 16.000 places a également connu de grands moments de l’histoire, comme le discours du leader anarco-syndicaliste Salvador Seguí i Rubina, alias « el noi del sucre » (le garçon du sucre), lors de la grève générale de 1919. Ces arènes ont également joué le rôle de caserne militaire pour l’armée républicaine espagnole lors de la guerre civile espagnole, de 1936 à 1939.

Situé à proximité de la Foire de Barcelone, qui attire chaque année près des 3 millions de visiteurs, et à 800 mètres de la gare de Sants, l’emplacement n’a pas laissé indifférents les promoteurs. Ainsi, le vendredi 25 mars 2011, le monument aura une nouvelle vocation, celle d’un centre commercial composé de 126 boutiques, dont un supermarché et une FNAC, et d’un espace récréatif avec entre autres 8 restaurants, 12 salles de cinéma et un Musée du Rock. Avec plus de 106.000 m² construits, répartis sur 6 étages, le complexe gigantesque, qui a dû garder sa façade originelle, a cependant été totalement remodelé par l’architecte britannique Richard Roger. L’ensemble a été entièrement surélevé, ce qui a entraîné de longs et coûteux travaux, notamment pour le recouvrir d’une coupole de 27 mètres, la plus haute d’Europe, et le flanquer d’un bâtiment annexe. Le tout sur près d’une décennie, marquée par un doublement du prix initial, un changement de promoteur et la crise économique.

Partager