Langue
La Clau
A Barcelone, une femme défile nue sous une burka, contre la lapidation
Langue

Un happening à caractère engagé a été organisé ce mercredi à Barcelone, pour alerter l’opinion sur le phénomène de la lapidation, pratiquée dans certains pays musulmans. Une femme nue, portant uniquement une burka lui couvrant la tête, a effectuée une balade de plusieurs minutes dans le secteur de la Place des Anges, proche du Musée d’Art Contemporain de la fameuse rambla de la ville. Cet événement a été imaginé par l’artiste et polémiste argentin Luizo Vega, en signe de protestation contre la possible exécution par lapidation de l’Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtianí. Ce projet osé, intitulé « Baby burka », est voué à interpeller l’Europe au sujet de la peine infligée à cette femme de 43 ans, condamnée à mort il y a quelques mois en Iran, après avoir été accusée d’adultère, et d’avoir orchestré l’assassinat de son mari. Selon une information communiquée mardi par le Comité International contre la Lapidation, qui siège à Berlin, la lapidation est imminente. Le sort annoncé pour Sakineh Mohammadi Ashtianí, emprisonnée dans la ville de Tabriz, à 600 km de Téhéran, a suscité à ce jour une vague de protestations internationales, qui a permis jusqu’à présent de reporter l’exécution.

Partager

Icona de pantalla completa